Une victoire historique pour l’escrimeuse Inès Boubakri

Une victoire historique pour l’escrimeuse Inès Boubakri

La fleurettiste Inès Boubakria décroché la première médaille tunisienne aux JO de Rio 2016. Cette victoire mérite d’autant plus d’être saluée, qu’elle est la première de tout le continent Africain.

Inès Boubakri réalise un exploit historique

Battue en demi-finale par l’Italienne Elisa Di Francisca, Inès Boubakri s’est imposée face à la Russe Aida Shanaeva. En ce mercredi 10 Août 2016, tout juste âgée de 27 ans, l’escrimeuse entre dans l’histoire de son pays en décrochant la première médaille olympique de l’escrime tunisienne et la première pour une femme africaine.

Inès Boubakri qui avait peint ses ongles aux couleurs du drapeau tunisien, dédie cette médaille à ses compatriotes  : “J’espère que ça sera un message pour tous les Tunisiens. Pour la femme tunisienne, pour la femme arabe ! Pour dire qu’il faut y croire, la femme existe, elle a sa place dans la société ! J’espère que ça sera un message pour les jeunes, surtout”.

Mariée avec le fleurettiste français, huitième de finaliste de l’épreuve masculine aux Jeux de Rio, Inès Boubakri est très proche de l’équipe française. Elle s’entraine régulièrement avec les escrimeuses françaises à l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep).

Médaillée de bronze, à l’épée aux Mondiaux en 2014, Inès Boubakri est définitivement entrée dans la cour des grands. Toutefois sur les réseaux sociaux, notre escrimeuse nationale n’a pas reçu que des félicitations. La championne a été vivement critiquée pour avoir échangé un baiser. Faut-il être fou pour dénoncer l’amour et oublier une victoire aussi importante?


Source: La SultaneMag

No Comments

Post A Comment