Tunisie: Grande polémique sur la lois contre le harcèlement des femmes

Tunisie: Grande polémique sur la lois contre le harcèlement des femmes

Alors que le pays s’apprête à fêter le 13 août prochain la journée nationale de la femme, un sujet longtemps passé sous silence a suscité la controverse au sein de la société: le projet de loi contre le harcèlement des femmes. Cette situation ne date pas d’hier, en effet une loi intégrale sur la violence faite aux femmes a été approuvée par le Conseil Ministériel, le mercredi 13 juillet 2016 et a ensuite atterri à l’Assemblée des représentants du Peuple (ARP) après des mois d’hésitation.

Sur les réseaux sociaux et dans les médias, le projet de loi a suscité de nombreux commentaires. Il est aujourd’hui au centre du débat. Selon le texte de ce projet de loi dont la TAP a reçu une copie, une peine de prison de deux ans et une amende de 5000 dinars sont prévus. Une peine qui a suscité la polémique

commentaire-contre-lois-du-harcèlement-tunisienne
commentaire contre lois du harcèlement

Tunisie : Une femme sur deux victime de harcèlement dans l’espace public

D’après une recente ėtude faîte par le Centre de recherches d’études de documentation et d’information sur la femme (Credif) a révélé un phénomène inquiétant en Tunisie : 53,5% des Tunisiennes ont indiqué avoir été victimes, au moins une fois, de violence dans les espaces publics, à savoir la rue, le travail, les aires de divertissement et, surtout, dans les transports publics.

projet de loi harcèlement des femmes en Tunisie

Par ailleurs parmi les victimes 78% ont avoué avoir subi une agression morale, 75% de violences sexuelles et 45% de violences physiques. Ces chiffres sont inquiétants et montre à quel point la femme tunisienne vit sous la crainte et combien ses droits sont réduits.

Sortir …ou ne pas sortir

harcèlement femme dans les rues

Quand on en arrive à la question des sorties, voici les résultats obtenus

  • 63.5% des femmes interrogées sortent de chez elles pour faire des courses
  • 39% seulement sortent pour se divertir contre 72.3% pour les hommes.
  • 41.3% des femmes disent sortir pour accomplir une obligation familiale ou pour se soigner contre 27.6% pour les hommes.
  • 63.3% disent sortir pour visiter leur famille contre 16.3% pour les hommes.
  • 2.3% seulement des femmes sortent pour poursuivre une activité associative, syndicale ou politique
harcèlement tache ménagère
  • 64% des femmes déclarent qu’elles demandent l’autorisation d’un membre de leur famille avant de sortir,
  • 80% des femmes ne sortent qu’après avoir accompli les tâches ménagères.

Ne pas rire… ne pas parler

harcèlement femmes-rire
  • 87% des femmes interrogées disent essayer de ne pas attirer l’attention dans l’espace public.
  • 82.5% déclarent éviter de parler ou de rire dans l’espace public et 78% disent se couvrir les cheveux en sortant.

Violence dans l’espace public

 harcèlement-femmes-espace-public
  • 30% des femmes interrogées dans le grand Tunis sont victimes de violence dans l’espace public. Ce chiffre atteint 51% dans l’Est du pays
  • 19% dans l’ouest du pays avec 72.2% dans le sud ouest.

Faire appel à la justice

harcèlement recours justice

  • 62% des femmes interrogées ne réagissent pas après avoir subi une violence morale et 95% ne portent pas plainte.
  • 40 % ne réagissent pas à une agression physique,
  • 23% d’entre elles disent que leur seule réaction est de pleurer et s’enfuir
  • 82% ne poursuivent pas en justice leur agresseurs.
  • 66% des victimes de violence sexuelle ne régissent pas,
  • 97% ne portent pas plaintes.

Source: La SultaneMag

No Comments

Post A Comment