Le 25 Novembre : un jour pour dire les justes mots qui dénoncent les violences faites aux femmes

Le 25 Novembre : un jour pour dire les justes mots qui dénoncent les violences faites aux femmes

Le 25 novembre, selon  un sondage cette date  n’évoquerait pas grande chose. C’est pourtant la date choisie par les Nations Unies pour célébrer la Journée Internationale pour l’Élimination de la Violence contre les Femmes.

Son origine remonte à 1960, lorsqu’en République Dominicaine les sœurs Mirabal furent assassinées parce qu’elles militaient pour leurs droits. Elles devinrent alors les symboles du combat pour éradiquer ce fléau qu’est la violence à l’égard des femmes.

Des années plus tard, l’événement ne parvient toujours pas à capter l’attention de la communauté internationale… Pourtant, les sévices et tortures infligés par des hommes à des millions de femmes, sont bien réels et les colonnes de tous les journaux de la terre ne suffiraient pas si l’on voulait recenser la totalité de ces crimes : aux Etats-Unis, une femme est battue par son partenaire toutes les 15 secondes; en Afrique du Sud, une femme est violée toutes les 23 secondes ; au Bangladesh, près de la moitié des femmes ont subi des abus physiques de la part de leur conjoint, …

Plusieurs organisations humanitaires, au sein desquelles Amnesty International, ont uni leur force pour que cet événement constitue l’occasion d’attirer l’attention de l’opinion publique sur les violences perpétrées quotidiennement à l’encontre des femmes.

Des chiffres alarmants

Des statistiques inquiétantes indiquent qu’une femme sur trois a été victime de violence physique ou sexuelle, principalement exercée par un partenaire intime. La plupart de ces actes sont commis par son partenaire intime. À la maison ou dans la rue, en temps de guerre ou de paix, la violence perpétrée à l’égard des femmes est une pandémie mondiale qui sévit tant dans l’espace public que dans la sphère privée. Voici quelques faits et chiffres

Mettons fin à la violence à l’égard des femmes

Rappelons qu’en 2014, les Nations Unies n’avaient pas manqué de  marquer,  cette journée en organisant les 16 jours d’activisme contre la violence à l’égard des femmes, (jusqu’au 10 décembre Journée Internationale des Droits de l’Homme) pour mieux informer l’opinion publique sur le fléau mondial que représente la violence contre les femmes et les filles, et pour agir en conséquence en vue de l’éradiquer.

Cette année, encore la campagne «Tous UNIS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » du Secrétaire général des Nations Unies  invite  les citoyens du monde à « Oranger VOTRE quartier », en arborant la couleur désignée  par la campagne Tous UNIS qui symboliser un avenir meilleur, libre de toute violence.

 campagne-violence-contre-les-femmes-oranger-votre-quartier

mettons-fin-a-la-violence-faites-aux-femmes
No Comments

Post A Comment