Lançement du projet « Femme autonome » à Meknassy

Lançement du projet « Femme autonome » à Meknassy

Femme autonome : une nouvelle initiative en faveur des jeunes femmes à Meknassy

C’était le jeudi 27 octobre 2016  dernier que le projet « femme autonome », fût lancé et ce par le biais d’une journée d’information et de présentation qui s’est tenu au Centre de formation professionnelle de la jeune fille rurale à Meknessy.

afek-ministere-federal-de-la-cooperation-economique-et-du-developpement

Le projet a été organisé par l’association AFEK, qui a collaboré avec  le ministère de Formation, l’Office National de l’Artisanat de Sidi Bouzid et la municipalité de Meknessy. Il a été financé par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH qui avait auparavant promu la collecte des  Fonds pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes en Tunisie.

lancement-du-projet-femme-autonome-a-meknassy-afek4

Mandaté par le Ministère Fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ), ce projet vise à encadrer 20 filles issues du Centre de Formation des Jeunes Filles Rurales de Meknessy, sur une période de 12 mois, afin de les former au métier du tissage.

Ces dernières seront ensuite intégrées au sein d’une entreprise sociale  équipée d’un matériel de tissage de pointe. Celui-ci envisage également la création d’un site web dynamique pour la commercialisation des produits artisanaux et des journées régionales d’expositions et de démonstrations des derniers innovation en matière de production textile.

Le projet « femme autonome » vise à améliorer de la situation socio-économique des jeunes femmes et filles artisanes issues du centre de formation des jeunes filles rurales de Meknessy.

 afek-lancement-du-projet-femme-autonome-a-meknassy

À propos de l’association AFEK

AFEK est une association tunisienne de développement à but non lucratif, Créée en 2012 et intervient dans la délégation de Maknessy du gouvernorat de Sidi Bouzid.

Les principaux objectifs de AFEK sont :

  • Contribuer à l’effort national de lutte contre le chômage des jeunes.
  • Participer à la promotion du processus de développement local.
  • Diffuser une culture de développement selon des nouvelles conceptions basées sur le respect de la citoyenneté et des droits de l’homme.

Depuis sa création AFEK a réalisé des projets visant à  l’amélioration des sources de revenus des groupes-cible par le biais d’actions de formation (théorique et pratique).

AFEK a monté plusieurs projets dans le but de contribuer à la promotion du rôle socioéconomique des chercheurs d’emploi :

  • Projet RAPIP : financé par la GIZ et vise le conseil, l’accompagnement et le suivi des demandeurs d’emploi vers l’insertion professionnelle.
  • Projet FEMME AUTONOMME 0.1 (phase plaidoyer) financé par MEPI : campagne de plaidoyer pour l’intégration des différents intervenants dans le secteur artisanal (public, privé et société civile)
  • Projet FEMME AUTONOMME 0.2 financé par la coopération internationale allemande GIZ

C’est une jeune équipe qui s’est chargée  des projets, l’équipe comporte deux conseillers et un formateur en insertion professionnelle ainsi que des jeunes diplômés bénévoles.

À propos du Fonds emploi de la GIZ

presentation-projet-femme-autonome-a-meknassy

1.    Formation professionnelle au sein des entreprises

Le secteur privé est un acteur indispensable à l’épanouissement du marché de l’emploi. Il est donc nécessaire de renforcer les structures privées qui assurent la formation continue aux jeunes.

En effet, c’est à travers la formation continue que le secteur privé  répond aux besoins réels des jeunes et ce en agissant et en s’interrogeant sur les compétences, les potentiels à développer  au vu de  la demande du marché.

2.    Insertion professionnelle

L’objectif est d’améliorer l’adéquation entre les exigences des entreprises et les profils des chercheurs d’emploi grâce a la dextérité des placements et  une bonne gestion du personnel.

3.    Qualité de l’emploi

Renforcer l’attractivité de certains métiers qui disposent d’un grand potentiel sur le marché de l’emploi.

4.    L’entrepreneuriat

Le soutien à la création d’entreprises et le renforcement de l’entrepreneuriat.

No Comments

Post A Comment